dimanche 16 mai 2010

bien attribuer... à Lyon et alentour

Hier, très fier de mes trouvailles, j'ai fait une faute en suivant l'attribution de l'auditorium de Lyon publié par l'éditeur de la carte postale.
Il ne s'agit pas de Monsieur Zumbrunnen mais de messieurs.....
Il vous suffit de lire le commentaire écrit par notre amie Valérie Herran au dernier message pour retrouver enfin les vrais architectes de ce qui reste une merveille ! (Messieurs Pottier, Rechsteiner, Delfante et Caille )
Alors pour qu'enfin Monsieur Zumbrunnen soit bien attribué (!), voici le parking de la Part-Dieu qu'on lui doit.


Vous aurez deviné que mon goût pour ce genre d'objet architectural est complet !
La carte postale est une édition La Cigogne et curieusement le correspondant nous parle de l'auditorium et nous révèle que les lyonnais le nomment le "tank" et qu'il est muni d'une acoustique jamais égalée !
Lors de mon dernier séjour à Lyon et à Villeurbanne pour le choix des estampes de l'URDLA, j'avais traîné un peu comme ça et réalisé quelques clichés de ce beau quartier. Je vous en propose quelques-uns, on verra que les points de vue sont parfois proches de ceux des cartes postales !





Valérie, est-ce cette barre qui est de Monsieur Zumbrunnen ?


et voici des détails de l'auditorium :




Mais Villeurbanne c'est aussi et surtout ça :


Les gratte-ciel de Môrice Leroux dont je vous ai déjà parlé ici. La carte postale CAP est vraiment magnifique et met parfaitement en valeur l'incroyable perspective de l'Avenue Barbusse, au fond l'Hôtel de Ville.
Toujours à Villeurbanne, voici le théâtre sur une carte postale Estel aussi très belle :


Il s'agit là aussi d'un magnifique bâtiment qui fut je crois aussi un Palais du Travail.
Mais ma promenade dans la ville me fit aussi aimer cela :


L'ensemble Liberté 2 en chantier offrait des balcons garnis de jardinières à la mode de messieurs Andrault et Parat extrêmement fleuris et plantés, vraiment superbes. Mais qui sont les architectes ?



Une belle barre à la grille parfaite :


Un carrefour très renversant, comme un jeu de miroir :


Un projet qui doit être construit maintenant :


Un beau morceau de ville :


Là aussi, un joli ensemble offrant des cours intérieures en gradins dont l'une d'elles si mon souvenir est juste était une école :



3 commentaires:

herran a dit…

Oui David, elles sont deux, parallèles partant du Cours Lafayette jusqu'à la rue de Bonnel.
Zumbrunnen disait, effondré : "deux barres isolées apparaissent comme une erreur, si j'avais pu faire l'ensemble, j'en aurais fait un système."

herran a dit…

Autour d'un abri jaune, 1987 d'Etienne Bossut au carrefour Greuze-Pressensé à Villeurbanne, ville nouvelle avec des églises modernes dont trois visitées fin avril : Saint François Régis (Jean Devereaux, arch.), Notre Dame de l'Espérance (Pierre Genthon, arch.)et Saint Julien de Cusset (Pierre Vial, Archigroup).
Auriez vous quelques vues sur ces édifices ?

grossebourse a dit…

Je corrige donc mon commentaire sur l'article précedent; Tu y est allé, devant le TANK !
Oui je comprends tout à fait que les gens lui donne son nom. C'est évident et je suis fière quand un groupe de personnes ressent des sensations similaire devant une architecture. Cela veut dire que l'architecte a fait un bon boulot car les gens ont réussi à identifier son travail.

Tu as poster des photos du parking, de la grosse barre en béton violent et du tanl. Ces trois éléments que j'avais canardé sans plus attendre quand j'avais passé deux jours à Lyon. Ce sont des pièces importantes de l'architecture moderne et de l'architecture tout cour. Je ne comprends d'ailleur pas pourquoi elles sont si impopulaire !

Très belle articles dans l'ensemble.

ps : la deuxième photo que tu as prises du tank est magnifique.