vendredi 9 mai 2014

1000 000 par Thomas Dussaix.


Un million de pages lues cumulées sur les deux volumes d'Architectures de Cartes Postales !
C'est formidable ! Merci à tous !
Continuez ainsi à venir, à partager, à discuter, et à apporter vos précisions sur nos belles cartes postales, nos belles architectures !
Comment fêter cela ?
On trouvera sans doute une manière architecturale de le faire...
Je vous propose de regarder des cartes postales offertes par Thomas Dussaix, mon acolyte du Comité de Vigilance Brutaliste, Comité né ici dans ces pages. J'ai aimé tout particulièrement regarder avec toi Thomas, ces cartes postales sur le parking de Boos, pendant que sous la pluie, réfugiés dans la Twingo, nous attendions le camion qui emporterait la Bulle six coques. C'était sans doute, le moment le plus Grautag (si Nicolas Moulin me permet...) du Comité de Vigilance Brutaliste.
Quoi de plus naturel que de faire ainsi de Thomas, le rédacteur exceptionnel de cette article exceptionnel qui fête un chiffre rond plein de zéro, la preuve que la carte postale, objet photographique, image et représentation de l'architecture a su trouver un public qui aimait y voir le moyen le plus populaire et donc le plus étonnant de diffuser nos belles architectures modernes et contemporaines.
Regardons ce que Thomas nous donne !
Dans deux portes-folios si typiques de la production de l'Union Soviétique sont rassemblées des cartes postales de Moscou et de Rostov-sur-le-Don qui se trouve être le nom également de la rue qui donne l'adresse de notre école des Beaux-Arts au Mans ! Il faudra vraiment qu'un jour le Comité de Vigilance Brutaliste aille à Rostov-sur-le-Don !
Mais commençons par Moscou :



D'abord une vue générale qui nous permet de retrouver cet immeuble que j'avais déjà analyser ici. Le ciel chargé de Moscou vient donner à l'image un caractère très brutal et une lumière étrange. La carte postale nous indique à gauche le Ministère du Conseil de la Fédération Russe et donc à droite le Conseil Économique. On notera que la carte est datée de 1989.
Cette autre carte postale nous présente une sculpture de Lénine et nous donne le nom des sculpteurs L. Kerbel et V. Fedorov. Elle nous donne aussi le nom des architectes du monument G. Makarevitch et A. Samsonov mais oublie de nous préciser quel est ce bâtiment blanc à l'arrière plan !



On pourrait sur cette vue de Herzen Street passer rapidement s'il n'y avait pas là une petite beauté cachée et bien rangée...



Quel est donc la fonction de ce petit immeuble qui me séduit beaucoup ?
Nous allons maintenant à Rostov-sur-le-Don qui semble bien être une sorte de ville riche pour le Comité ! Donc toujours rassemblées dans un porte-folio, datant toutes de 1985, voici des cartes postales bien alléchantes !


Ce très beau bâtiment aux articulations surprenantes n'est rien moins que le théâtre Corky ! On devine effectivement le volume clos et aveugle de la scène mais ici entouré, enlacé par deux bras qui pourraient bien être des entrées. Cela forme en tout cas un théâtre étonnant et superbe qui nous fait penser à certaines utopies constructivistes. Malheureusement la carte postale ne nous donne pas le nom de l'architecte ni l'année de la construction.
Promenons-nous dans les rues de Rostov-sur-le-Don sous un ciel radieux et voici, tour à tour (?), l'avenue Voroshilov et un square.



Puis passons sur le bord de la rivière faire du pédalo...


Et voici que notre promenade sur la rivière le Don, nous permet de voir une superbe construction digne de devenir les bureaux du Comité de Vigilance Brutaliste !




Malheureusement il s'agit pour l'instant du Terminal de la rivière (?) sans doute une administration portuaire... Là également, nous n'aurons pas d'autres informations, c'est dommage.
Mais il nous faut dormir et je crois bien qu'à Rostov il faut aller là :


Ce magnifique Intourist Hotel sera nous accueillir Camarade Thomas. Nous arriverons dans une Lada noire rutilante et comme représentants des forces vives du Mans (ville jumelée avec Rostov) nous serons accueillis par une gamine en costume traditionnel avec un bouquet de fleur. Nous irons chacun rejoindre notre chambre, laissant sur le lit, le petit guide de la ville offert à la réception. Tu dormiras. Pour ma part j'essayerai pendant une demi-heure, au bar, d'avoir le courage de demander en anglais épouvantable un thé avant de m'apercevoir que la jeune serveuse parle un français parfait. On évoquera Paris et Le Mans où elle est venue en échange l'an passé...
Mais Voici que la donation de Thomas, nous emmène devant une merveille en Pologne cette fois :


Ah mais je vous entends frémir derrière vos écran devant cette incroyable carte postale nous montrant le Spodek de Katowice ! On notera que l'éditeur nous donne bien le nom de l'architecte et du sculpteur du monument au premier plan qui est lui aussi assez extraordinaire, G. Zemtai et W. Zablocki, mais ne nous donne pas celui des architectes de cette stupéfiante salle des sports qui évoque chez nous celle de St Nazaire. On trouve une page complète avec la réponse ici.
Mais quelle image !
Je finirai cette promenade en pays brutaliste. Me reste encore de nombreuses cartes postales offertes par Thomas mais que je réserve pour d'autres moments.
En espérant tous vous retrouver pour le 2 000 000ème lecteur !
Merci Thomas pour ces belles cartes que tu as su choisir judicieusement.
Merci encore à tous pour votre fidélité !
Vive l'architecture brutaliste, que vivent leurs images, que les cartes postales, fonds inépuisable de plaisir photographique continuent ainsi de nous les faire découvrir, aimer et aussi défendre.
le C.V.B.

3 commentaires:

Pergame a dit…

Génial ton blog !
Un amateur régulier

Armelle a dit…

À Rostov, vous n'oublierez pas d'aller faire un tour à la Maison des syndicats afin d'entretenir l'entente avec vos camarades de jumelages !
Amateur ou non de leur musique, le groupe russe Motorama a tourné une vidéo dans cette ville et j'en avais fait une rapide analyse architecturale qui vaut ce qu'elle vaut vu le peu d'infos!
(petit lien : http://passage-en-revue.fr/motorama_souvenirs-de-rostov/ )
Et cela va de soi, mais énorme merci pour ce superbe blog !

David Liaudet a dit…

Merci Armelle !
Votre lien est très intéressant !
On a envie d'aller écouter la musique à Rostov !
Bien à vous.