mardi 10 juillet 2012

Toit et Joie ? C'est sans doute vrai.

Il y a comme ça des constructions auxquelles on s'attache.
D'abord parce que la carte postale semble avoir voulu les représenter à plusieurs reprises, les faisant arriver dans nos cartons par épisodes successifs. Puis aussi parce que leur allure ne laisse pas indifférent, offrant une image de qualité, d'originalité toute particulière. Mais l'autre élément qui produit cet attachement est leur nom.
Ici, attachons-nous à Toit et Joie.



















La carte postale Scintex nous montre en Italcolor la très belle et rythmée façade de Toit et Joie, immeuble des P.T.T à Fresnes. On devine une typologie complexe des appartements qui fait la vibration de cette façade et sa rupture au centre par une sorte de colonne d'appartements d'un autre type encore. Presque tous semblent avoir un balcon ou une circulation externe et des ouvertures généreuses.














































A n'en point douter, il y a là une volonté architecturale, un travail fin, un désir de faire un objet abouti. Des détails comme le toit qui se termine en une succession de doubles pentes ou encore la gestion du rez-de-chaussée mais surtout le choix des matériaux démontrent bien que cette barre se différencie du commun, joue une partition agréable.
Toit et Joie sont en fait des constructions pour les P.T.T, certainement à l'origine pour offrir aux personnels des logements sociaux dignes et de bonne qualité. D'ailleurs la société immobilière existe toujours et on y apprend que cet immeuble de Fresnes sera bientôt réhabilité. Espérons que les architectes qui s'occuperont de ce travail seront attentifs au travail de Monsieur Chatelin, l'architecte de ce bel exemple à qui l'on doit également le Musée de La Poste à Paris. On trouve ici la fiche de la réhabilitation effectuée par l'agence RVA.
Je crois que nous devons remercier les cartes postales de nous permettre à nouveau de conserver une image de Toit et Joie dans son époque, et pour les moins fidèles d'entre vous, je donne à nouveau l'autre carte postale de ce bel immeuble qui cette fois est chez un autre éditeur : Raymon. On y voit l'autre façade tout aussi belle.



2 commentaires:

yohan guinot a dit…

Si si le Bloc, à chaque fois que j'y repasse j'ai une petite larme de nostalgie... lol!!! 94260 Fresnes!!!

yohan guinot a dit…

Si si le Bloc, à chaque fois que j'y repasse j'ai une petite larme de nostalgie... lol!!! 94260 Fresnes!!!