samedi 9 octobre 2010

Guillaume Gillet et Marseille

Claude, hier, m'a offert un petit paquet de cartes postales.
Dans ce paquet quelques petites pépites dont étrangement la liaison pourrait se faire par Royan.
Mais aujourd'hui, je vous montre l'une d'elles, une carte postale d'un quartier de Marseille, le Roy d'Espagne qui fut en partie dessiné par l'architecte de l'église de Royan : Guillaume Gillet !
Lorsque Claude me passa le lot de cartes, il était aisé de deviner sur celle-ci un travail architectural de qualité.


On y voit de petites constructions étendues dans un parc au tissu très détendu et offrant une végétalisation importante.
On devine aussi un réseau piétonnier ouvert et qui se glisse sous les arches et pilotis des constructions. Les façades aussi offrent un beau dessin net et géométrique.
On admirera au premier plan, les belles lignes du centre commercial.


On voit aussi que ce quartier tout en se faisant modeste dans le paysage sait y être fort et contrastant.


C'est ouvert.
On trouvera sur ce lien toutes les informations nécessaires sur ce quartier.
La carte postale des éditions Tardy ne fait pas mention des deux architectes Guillaume Gillet et Louis Olmeta. Elle ne donne pas de date non plus.
Mais dans sa modestie, cette carte postale reste aussi un incroyable point de liaison entre deux villes : Royan et Marseille.

3 commentaires:

grossebourse a dit…

Waou !
Je conais ce quartier assez bien et je ne l'avais jamais vu comme cela;

grossebourse a dit…

waou !
Je connais ce quartier assez bien et je ne l'avais jamais vu comme cela.

De nos jours les arbres ont poussé et rendent la lecture des toutes cette unité de bâtiment absolument difficile. On a l'impression de se perdre dans un labyrinthe.

Mais alors que là, sur cette photo c'est totalement le contraire. C'est étonnant, sa m'a stupéfait!

De plus je ne savais pas que c'était Gillet qui avait fait cela;
Je vais assurement y retourner pour re regarder.

De plus, il est a noté que la deuxième photo que tu montre, le zoom du toit du plan commerciale, éb bien quand je commancais le skate, j'en faisais ici. c'est en faite rempli de plan petit plan incliné et de barre de métal pour grinder et slider. Ce spot aurait pu devenir un lieu incontournable si le sol n'avait pas était fait de redoutable carreau granuleux.

Cependant, je m'y plaisais. Bien que le skate tremblotait un peu, les marches et les plan incliné me plaisait bien.

C'est un labyrinthe de surprise quand on y marche, d'allée en asphalte lisse abrité par des toits béton, de petits jardins résidentiels, et de calme !

Les tours, comment on pourra le voir dans le documents que tu a annexé, sont construite après la photo.
Elles ont fait du roy d'espagne, un lieu que l'on reconnait jusqu'a l'autre bout de Marseille.

merci pour ce document inédit.

Anonyme a dit…

C'est amusant, la 2e image ressemble presque à une vue aérienne de l'université Toulouse Le Mirail ...
Je serais d'ailleurs très heureux de voir plus souvent Toulouse. Il y a aussi Colomiers en banlieue toulousaine, assez intéréssante pour son architecture années 70.