jeudi 22 juillet 2010

n'y touchez pas


N'y touchez pas à cette tour Montparnasse.
Laissez-nous encore et encore cette force brutale esseulée plantée là contre tous.
Laissez-nous encore jouir de sa teinte marron glacé so chic.
Laissez-nous lire sa forme complexe et son dessin habile.
Ouvrez les yeux et regardez là loin de tous vos préjugés esthétiques faits surtout de lieux communs.
Parce qu'elle est isolée, surplombante et que son ombre presque aussi noire qu'elle agit sur le Paris à cinq étages comme la promesse radieuse d'un avenir idéalisé, elle nous offre comme un rocher, un pic siliceux au cœur de ce même Paris muséal.
J'aime accrocher au loin mes yeux à ce signal.
J'aime savoir que rien ne l'éteint comme est en train de s'éteindre la Défense, une avant-garde de géants sur une île lointaine qui devient un front égalisé où chaque soldat s'écrase l'un derrière l'autre.
N'y touchez pas à cette tour Montparnasse.
Apprenez juste à la regarder.
On trouve encore sur les tourniquets des marchands de journaux sa fierté imprimée sur des cartes postales de son époque.
On les reconnaît facilement, elles ont jauni un peu mais en bas du tourniquet, elles sont là au milieu des vues d'un Paris aujourd'hui de pacotille.
Celle-ci :


Celle-ci est une édition Image qui nous raconte que la visite panoramique est au 56e étage, que la terrasse plein air est au 59e. La hauteur de la tour est de 209m, 262 au-dessus de la mer.
Les fondations sont à 70m en sous-sol, son poids de... 120 000t.
La surface vitrée est de 39 000m2 répartis en 7 200 fenêtres. 7 ascenseurs atteignant le sommet en 40 secondes.
Les architectes sont Urbain Cassan, Eugène Beaudoin, Louis de Marien, Jean Saubot.
1973.
Hier il pleuvait dru sur Paris et à mon grand étonnement, là au pied de la tour Montparnasse il n'y avait aucune goutte de pluie sur ses vitres.
Même la pluie a des égards pour ce monument...

2 commentaires:

grossebourse a dit…

Article envoutant. L'écriture est génial, comme d'habitude. J'aime bien l'ampleur de cette tour. Tu vois, je ne savais même pas à quoi elle ressemblait. Ce fut une surprise. C'est un monstre.
J'adore.
Merci.

Anonyme a dit…

Et bien personnellement, j'y toucherais bien, à la Tour Montparnasse. Contrairement à son aînée, la Tour Eiffel, elle n'a jamais été adoptée par les Parisiens. Un seul film (La Tour Montparnasse Infernale), et c'est tout. C'est dire l'intérêt qu'on leur porte, à ces 209 m d'empilement de bureaux banalisés. Moche le jour, elle pourrait faire un effort la nuit. Pas du tout. Juste quelques lumières rouges pour éviter qu'un hélico aille se taper la tête contre ses murs rideaux. Et en plus, en s'installant sur la place, cette idiote poussé la gare au Diable Vauvert et à cause d'elle, il faut subir le couloir de la mort, aka le tapis roulant interminable qui va de la station de métro à la gare Montparnasse.