vendredi 1 mai 2009

le coffrage est un art


Il y a peu dans un article j'évoquais quelques soucoupes volantes.
Celles que nous aimons voir dans nos paysages, posées sans concession, brutalement.
Je vous avais alors déjà montré la salle omnisport de Saint-Nazaire.
Voici une nouvelle carte postale qui la représente.
c'est :
inouï
somptueux
sensationnel
bétonné
dessiné
gros
cryptique
défensif
pénétrable
ironique
solide
lourd
puissant
moulé
culotté
utopique
construit
rétro-futur
totalement génial.
Lorsque je vois de telles formes, comme Sainte Bernadette du Banlay, l'église de Firminy, celle de Royan, je pense souvent aux ouvriers coffreurs. Ceux qui fabriquent, en bois et aujourd'hui dans un matériau spécial dont je ne connais rien les formes inverses pour le moulage de ces bâtiments. N'oublions jamais cela : ce type de construction existe d'abord en creux et en bois. Ils sont moulés. mais comment font-ils pour parcelliser ce moulage ?
Il s'agit d'une carte postale Jos expédiée en 1978.
Les architectes sont Messieurs Vissuzaine, Longuet et Rivière. Merci Messieurs.
N'oubliez pas de lire ou de relire l'article du 14 mars 2009.

1 commentaire:

grosse bourse a dit…

Oui, je suis bien d'accords. De toute façon, toute tes réflexions et tes oeuvres choisie ne manquent pas d'intérêt et on pourrait lancer une grosse discussion à chaque fois sur le moindre de tes articles, mais oh combien sont-ils au total?!

Ce bâtiment là est vraiment pas mal. J'aime les escaliers qui percent la coque du navire tel ceux, en plein déploiement, d'une secoupe volante. C'est vraiment une invitation à entrée.